Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/oweia/www/www/config/ecran_securite.php on line 283
Ashley Revell, le joueur le plus chanceux à la roulette

Ashley Revell, le joueur le plus chanceux à la roulette

Ashley Revell pourrait être le joueur de roulette le plus chanceux du monde, ou le joueur le plus fou du monde. Il pourrait être un mélange des deux. Mais une chose est sûr : Ashley Revell est un joueur.

En 2004, Ashley Revell, alors âgé de 32 ans, habitant le Kent, en Angleterre, a vendu tout ce qu’il possédait.

« Tout » signifie vraiment tout – à l’exception d’une paire de pantalon et de dessous.
Il a ensuite acheté un billet d’avion pour Las Vegas, et s’est rendu au Plaza Hotel and
Casino. Portant une veste qu’il avait empruntée, il a échangé tout son argent – 135 300€ - contre des jetons, s’est dirigé vers la table de roulette et a misé tous ses jetons sur le Rouge.

Le pari était placé ; la roue a tourné ; elle a ralenti. Ashley a retenu sa respiration, la foule a retenu sa respiration, et la balle s’est arrêté sur… . . le Rouge 7. En un tour de roulette, Ashley a doublé le montant de ses fonds à 270 600€.

Le croupier lui a alors demandé s’il souhaitait rejouer pour doubler de nouveau ses fonds. Dans un moment de bon sens, il a répondu « Non merci ». Il a poliment donné un pourboire de 600€ au croupier et est sorti avec ses
270 000€.

Après ce grand gain à la roulette, Ashley a déclaré « C’était l’expérience la plus extraordinaire que j’ai jamais vécue. La première chose que je vais faire est d’acheter des vêtements neufs ».

Le mot de la fin revient au père d’Ashley Revell qui a dit « Il n’aurait pas dû faire cela. C’est un vilain garçon. »

(CNN) — Ashley Revell, un homme de 32 ans, venu de Londres, en Angleterre, a vendu tout ce qu’il possédait, même ses vêtements, pour tenter sa chance dimanche en un tour de roulette à Las Vegas, au Nevada.

Il a misé 135 300€ sur le rouge, et sous les yeux de ses amis et de sa famille, la balle s’est arrêtée sur le rouge, donnant ainsi à Revell 270 600€. L’évènement a été filmé par la télévision britannique Sky One dans le cadre d’une série de télé-réalité intitulée « Double or Nothing ».

Anderson Cooper, de CNN, a demandé à Revell ce qu’il se passait dans sa tête lorsque la roue tournait.

REVELL : Je priai juste pour que le rouge sorte. Avant de me diriger vers la roulette, je pensais miser sur le noir, mais soudain l’homme a fait tourner la roue et tous les téléspectateurs de Sky avaient voté pour que je mise sur le rouge. J’ai donc soudainement tout misé sur le rouge.

Mais… Je priai juste pour que le rouge sorte et j’ai eu de la chance cette fois-ci. Ce qui m’inquiétait vraiment c’était que si je perdais, mes parents, ma famille et tous mes amis auraient été en colère. Donc… J’étais juste très content quand le rouge est sorti.

COOPER : Vous alliez donc miser sur le noir, mais les téléspectateurs en Angleterre votaient, et ont opté pour le rouge ?
Vous avez donc décidé de les suivre ?

REVELL : Oui, c’est ça. Je veux dire qu’avec toutes ses personnes qui espéraient que le rouge sortent, j’ai pensé que je devais miser sur le rouge, et c’est ce que j’ai fait.

COOPER : Votre père était opposé à ce concept depuis le début. C’est ce qu’il a dit. Il a été cité dans une interview disant : « Je lui ai dit qu’il était un vilain garçon, un mauvais garçon, qu’il ne devrait pas faire ça. Il devrait travailler comme tous les autres jeunes ». Comment se sent-il maintenant ? Je veux dire, a-t-il changé d’avis ?

REVELL : Oui, je pense que oui. Je lui ai serré la main avant de miser, et après il m’a enlacé et sautait dans tous les sens. Je pense que la majorité des pères sont juste inquiets, et il voit que tous mes amis se sont mariés, ont des enfants, etc. et il est comme tous les pères, il veut que je m’installe et s’assurer que je suis en sécurité.

COOPER : Pourquoi avoir fait cela ? Es-il vrai que vous avez vendu tous vos biens, mêmes vos dessous, tout ce que vous aviez, et que vous avez tout misé ensuite ? Pourquoi ? C’était juste pour passer à la télé ?

REVELL : ... En y réfléchissant maintenant, je n’ai jamais pensé avant de miser que je pouvais perdre. Je me sentais positif et pensais juste à aller de l’avant et à gagner. Mais maintenant que j’ai gagné, je peux penser à ce qu’il se serait passé si j’avais perdu. Et pour être honnête, j’étais fou de faire ce pari. C’était la chose la plus folle. C’est vraiment tout ce qui me reste, ce smoking, que je n’ai pas le droit de garder.

C’était donc fou de faire ça. Maintenant je pense à ce qui se serait passé si j’avais perdu. Il ne me restait rien, rien à porter. Mais j’ai toujours mes amis, ma famille et ils seront toujours là pour moi. Ils m’ont donc apporté la sécurité nécessaire pour pouvoir faire ça.

Mais vous savez, plus jamais. Je veux dire que c’était….fou.

COOPER : Mais quelle était l’idée de départ ? Est-ce que des producteurs télé sont venus vous voir et vous ont dit : « On va faire un documentaire sur toi, une émission de télé-réalité sur toi si tu fais ce pari » ou est-ce vous qui en avez eu l’idée ?

REVELL : Oui, c’était mon idée. J’ai juste pensé à le faire, et au départ mes amis allaient me filmer…pour la postérité, et soudain de nombreuses caméras m’ont suivi. Ca ne change rien à l’idée de départ, j’ai tout vendu et j’allai tout misé sur le rouge ou le noir.

COOPER : J’espère que vous en avez déposé une partie à la banque.