Méthode pour réussir à bluffer au Poker

Le bluff est l’action de pari de poker la plus sensuelle. Sauf dans les cas ou elle est évidemment stupide, elle est courageuse, audace et excitante. À part l’adrénaline qui signifie gagner quelque significative, le bluff provoque que les jus s’écoulent plus que avec d’autres actions, spécialement les actions telles que se retirer ou égaliser ou parier la meilleure main. Le bluff alimente les mêmes désires humaines tels que monter sur la montagne russe ou regarder un film de terreur. Les gens aiment vivre presque à la limite. Cependant un jeu sans besoin de limites, n’est pas seulement une audace, il enlève la limite de la limite.

Si vous n’a pas été jamais saisi par le bluff, peut être vous ne bluffez pas assez. Il y a un point théoriquement idéal où vous blufferiez uniquement et dans le cas ou vous pouvez échapper de lui, mais cette perfection n’est pas possible dans le monde réel. Etre vu en bluffant de temps en temps, donne effectivement un bénéfice quant à être égalisé lorsque vous aviez une bonne main.

Mais le fait de trop bluffer peut mener souvent à des fluctuations inutiles de votre argent, et mène à une chose psychologiquement inévitable: la perte produit des pertes. Une personne qui joue deux mains, gagne une et perd l’autre, sera presque toujours sur un degré psychologiquement inférieur qu’une personne qui n’a pas joué aucune main. Il faut reconnaître que pour un être humain, gagner X dollars n’est jamais si agréable comme il est désagréable perdre X dollars. Un joueur de $20/40 qui perd $1000 par jour est fondamentalement plus irrité ou fâché que ce qu’il est satisfait quand il gagne $1000 dans un jour. Il est une obsession normale parmi les joueurs « se venger » quand ils perdent un quatre ou cinq. Les joueurs peuvent risquer sa fortune entière afin de essayer et obtenir ces cinq paris. Contrairement, quand un joueur a gagné cinq paris, le fait de gagner cinq paris ou plus a virtuellement un effet zéro sur n’importe qui. C’est effroyable voir comment les êtres humaines peuvent regarder deux choses à la même valeur dans des manières complètement différentes.

Bluffer signifie risquer une perte, et les gens empestent lorsqu’ils perdent, de ce fait les effets psychologiques de bluffer doivent être mis dans votre machine à calculer lorsque vous êtes en train de décider si bluffer ou non.

Toutefois, tout cela se traduit en : ne faites beaucoup qu’une bonne chose. Et le bluff est sûrement une bonne chose. Le bluff est l’acte de gagner avec audace personnelle quelque valeur économique dont vous êtes incapable de gagner avec les avantages objectifs de vos cartes.

« Flux de gains » est un slogan de notre temps. Obtenir des revenus par de vois diverses signifie une chose positive. Il soulage les problèmes qui pourraient apparaître dans le cas où quelqu’un de vos flux de revenues soit bloqué d’une façon temporelle ou permanente. Gagner au poker est toujours une question de flux de revenue, quelques grands et un grand nombre de petits. Le bluff est bon parce que il est, ou devrait être, un de vos flux diverses de revenus. Il faut que vous gagnez d’argent en bluffant avec succès, et peut être il y aura des gens qui vous égaliseront parce qu’ils pensent (où en espèrent pathétiquement) que vous bluffiez.

Mais, à nouveau, le bluff est le végétal des flux de revenues. Le flux « pariez la main gagnante et soyez égalisé » est beaucoup moins stressant. Bluffer quand il n’est pas nécessaire, d’une manière imprudent, impulsive, ou stupide, transforme une bonne chose dans une mauvais chose. Manger des épinards ou chou-fleur est mieux pour vous que manger des bon-bons. Considérez le bluff comme quelque chose qu’il faut faire mais pas comme quelque chose dont vous profitez ou voulez faire spécialement. Si chaque fois que vous jouez vous commencez en pensant « Je dois manger ma portion de légumes d’aujourd’hui », vous devriez devenir un joueur de poker plus heureux et sain.

Le bluff est une partie du poker qui égare vraiment le professionnel expérimenté du novice sans expérience. N’importe qui peut bluffer, mais le fait de connaître quand un bluff est votre meilleur coup peut signifier la différence entre une session gagnante et une perdante. Ci-dessous il y a quelques règles basiques pour bluffer. Appliquer une ou plusieurs de ces principes augmente considérablement vos chances d’un bluff réussi.

1. Parfois un bluff échoué ne se considère pas une mauvaise chose. Vous n’êtes pas obligé à gagner toutes les bluff pour qu’il en vaut la peine. Pensez au bluff comme Risque vs. Récompense. Dans la plupart des cas, votre risque dans un bluff est un pari pour gagner plusieurs. De cette manière un simple bluff réussi compense pour 1 ou 2 tentatives échouées. Même lorsque vous êtes attrapé, vous pouvez obtenir un pari égalisé la prochaine fois que vous ayez une main puissante.

2. Soyez conscient de combien des gens doivent se retirer. Si vous avez l’idée de bluffer avec 4 personnes ou plus encore dans la main, pensez-le à nouveau. À moins que vous essayez d’effrayer quelques joueurs et protéger votre main, vous devez limiter la majorité de vos bluffs à ces mains ayant entre 1 et trois joueurs. Vous pouvez être capable d’expulser un ou deux. Un jouer davantage et vous aurez un « Je vais égaliser votre pari final » qui sont des mots que vous ne voulez écouter jamais lorsque vous bluffez.

3. Savez-vous avec qui pouvez et ne pouvez pas bluffer, à la table. Vous devriez avoir une idée précise des types de joueurs qui sont contre vous avant d’essayer de bluffer. Gardez vos bluffs pour les joueurs médiocres. S’ils sont terribles, ils égaliseront à tout prix. S’ils sont formidables, il est probable qu’ils égalisent comme référence future (pour savoir comment vous jouez).

4. Soyez sûr d’être dans une position de bluffer. Le Holdem est un jeu de position. Si votre opposant à déjà passé, vous êtes dans une position meilleure pour bluffer. N’oubliez pas observer s’il y a une trappe ou un re-relance si un joueur plus fort vous passe. Il n’existe quelque chose pire que tenter de bluffer et devenir passé-relancé. Une autre fois, rappelez la règle numéro 3.

5. Un semi-bluff est toujours mieux que un bluff entière. Considérez un bluff avec un projet ou une main médiocre. De cette manière, si votre bluff n’expulse votre opposant, vous avez encore une chance de réaliser votre main et gagner le pot. La plupart de vos bluffs ne devraient pas être bluffs sinon demi-bluffs.

Finalement, et le plus important, employez le bluff avec modération et uniquement lorsque la situation le justifie. Ce n’est pas important combien mou ou sélectif soit le jeu, si vous essayez de bluffer très souvent, vous ne pourrez pas réclamer un pot gratuit à nouveau. Aux gens qui bluffent excessivement sont égalisés dans les cas où normalement ils n’en seraient pas. Ceci est bien, si vous avez la meilleure main, mais dans les cas ou vous êtes à peu près devant ou quelqu’un a un projet, le fait d’être signalé comme bluffeur habituel donnera simplement aux autres joueurs une excuse pour égaliser et projeter mains normalement laissées à un côté.