Les mises et annonces à la roulette

Une roue de roulette est une roue qui tourne à l’intérieur d’un cylindre autour duquel une balle roule jusqu’à ce que la balle et la roue s’immobilisent enfin, la balle s’arrêtant dans l’une des 38 divisions (ou 37 sur les tables européennes/sud-américaines modernes) situées au bord de la roue.


Avant de faire rouler la balle, les joueurs misent sur les nombres qui sortiront en déposant des jetons sur un tapis de jeu, le lieu précis des jetons indiquant la mise. La roulette est un jeu d’origine française et sur une table traditionnelle, les termes français sur la zone de mise sont toujours utilisés même dans les régions anglophones. Cependant, sur la plupart des tables américaines, les termes anglais et un style légèrement différent de tapis sont utilisés.

Les joueurs peuvent miser sur divers paris « intérieurs » (en sélectionnant le numéro de la case dans laquelle atterrira la balle ou une série de numéros en fonction de leur position) et sur divers paris « extérieurs » (incluant les mises sur divers groupements de cases, couleurs de case ou pair ou impair).

Les gains de chaque possibilité sont calculés par rapport à la probabilité qu’elle se produise. La table impose généralement des mises minimales et maximales, et ces règles s’appliquent généralement séparément pour tous les paris « intérieurs » et « extérieurs » d’un joueur à chaque tour.

Pour les paris « intérieurs », certains casinos peuvent utiliser des jetons distincts de diverses couleurs pour distinguer les joueurs à la table. Les joueurs peuvent continuer à miser jusqu’à ce que le croupier annonce « Rien ne va plus ».

Une grande partie de l’intérêt de la roulette vient du nombre des différentes mises possibles et des probabilités associées. En voici la liste :

  • Pairs ”“ Rouge (numéro rouge), Noir (numéro noir), Pair (numéro pair) ; Impair (numéro impair), Manque (1 ”“ 18), Passe (19 ”“ 36). Passe est appelé ainsi car la balle a « dépassé » le point central. Manque est un terme français signifiant « échoué » ; il est employé car la balle n’a pas pu dépassé le 18.
  • 2 à 1 ”“ « La Douzaine ». Les douze premiers numéros, les douze numéros du milieu, les douze derniers numéros. Placez la mise dans l’une des cases marquées en conséquence.
  • 2 à 1 ”“ une colonne de douze numéros. La mise est placée dans la case à l’extrémité de l’une des trois colonnes de douze numéros.
  • 6 à 1 ”“ Un ensemble de 6 numéros. Placez la mise à l’intersection de deux lignes de trois numéros pour miser sur les 6 numéros de ces 2 lignes.
  • 9 à 1 ”“ « Carré en plein ». Un ensemble de quatre numéros. Placez la mise à l’intersection du carré de quatre numéros sur lesquels vous misez.
  • 12 à 1 ”“ « Carré simple ». Une ligne de trois numéros. Placez la mise sur la ligne formant l’extrémité de la ligne des trois numéros sur lesquels vous misez.
  • 18 à 1 « A Cheval ». Deux numéros. Placez la mise sur la ligne séparant les deux numéros sur lesquels vous misez.
  • 35 à 1. Un numéro unique. Placez la mise dans la case indiquant le numéro en question. Les mises sur le zéro ou le double zéro sont autorisées.

Ironiquement ou peut-être prophétiquement, la somme des nombres d’une roulette est égale à 666, qui est le chiffre de l’Antéchrist (le diable) dans le livre de Révélation de la Bible.

Présentation de la roue

Les cases sont numérotées de 1 à 36, alternant entre rouge et noir. Une case verte porte le numéro 0. Dans la roulette américaine, une seconde case verte est marquée d’un 00. Les cases ne se suivent pas par ordre numérique autour de la roue. Certains numéros consécutifs sont de la même couleur.

annonces-roulette.png

Les annonces

Il existe certaines séries dans la roulette qui portent des noms particuliers. Les paris qui s’y rapportent sont placés en misant une somme définie par série (ou multiples de cette somme). Ces séries sont basées sur la façon dont certains numéros se suivent sur la roue. Tous les casinos ne proposent pas ses mises, et certains peuvent proposer des paris supplémentaires ou des variations de ces paris.

Voisins du Zéro

Il s’agit du nom pour les numéros qui se situent entre le 22 et le 25 sur la roue, y compris le 22 et le 25. La série est : 22,18,29,7,28,12,35,3,26,0,32,15,19,4,21,2,25 (sur une roue à un seul zéro).

9 jetons ou multiples de 9 sont misés. 2 jetons sont placés sur la transversale 0, 2, 3 ; 1 sur le cheval 4/7 ; 1 sur 12/15 ; 1 sur 18/21 ; 1 sur 19/22 ; 2 sur le carré 25/26/28/29 et 1 sur 32/35.

Le tiers

Il s’agit du nom pour les numéros qui se situent à l’opposé de la roue entre le 27 et le 33, y compris le 27 et le 33. La série est : 27,13,36,11,30,8,23,10,5,24,16,33 (sur une roue à un seul zéro).

6 jetons ou multiples de 6 sont misés. 1 jeton est placé sur chacun des chevaux suivants : 5/8 ; 10/11 ; 13/16 ; 23/24 ; 27/30 ; 33/36.

Une variante connue sous le nom de « Tiers 5, 8, 10, 11 » a un jeton supplémentaire placé directement sur les 5, 8, 10 et 11 ; il s’agit dont d’une mise à 10 jetons.

On l’appelle également « la petite série ». Elle inclut les paris suivants qui sont tous des Chevaux :
5/8, 10/11, 13/16, 23/24, 27/30, 33/36

Les Orphelins

Ces numéros sont compris dans 2 secteurs qui n’appartiennent ni au Tiers ni aux Voisins. Il s’agit des 8 numéros suivants : 17, 34, 6 et 1, 20, 14, 31, 9.

5 jetons ou multiples de 5 sont misés. 1 jeton est placé directement sur le 1 et 1 jeton sur chacun des chevaux suivants : 6/9 ; 14/17 ; 17/20 et 31/34.

Les voisins

Un numéro peut être accompagné des 2 numéros situés à chacun de ses cotés dans un pari de 5 jetons. Par exemple, « 0 et les voisins » est un pari de 5 jetons, avec 1 jeton directement sur le 3, le 26, le 0, le 32 et le 15. Les mises de voisins sont souvent effectuées en combinaisons, par exemple « 1, 9, 14 et les voisins » est un pari de 15 jetons, couvrant d’un jeton les numéros 18, 22, 33, 16, de 2 jetons les numéros 9, 31, 20 et 1 et de 3 jetons le numéros 14.

N’importe laquelle des mises ci-dessus peut être combinée, par exemple « Orphelins de 1 et Zéro et les voisins de 1 ». Les « voisins » sont souvent supposés par le Croupier.